Aller au contenu

BioRéférences 22-28

Le Pôle Bio Massif Central a présenté le projet BioRéférences 22-28 au CST du Cluster Herbe mardi 5 avril 2022 et le déposera auprès de la Convention de Massif / Massif Central début mai 2022.

Plus d’une vingtaine de partenaires impliqués

Ce nouveau projet « Des références systèmes pour accompagner l’évolution des filières ruminants biologiques du Massif Central » implique plus de 20 partenaires directs ou associés : de nombreuses chambres d’agriculture du Massif Central, des GAB et structures de développement, des instituts techniques et de recherche (INRAE, IDELE, ITAB) et des acteurs de l’aval ou l’enseignement (EPL et enseignement supérieur), toujours regroupés sous le nom Collectif BioRéférences. C’est d’ailleurs le collectif qui est ici le plus important et fait la force de ce projet. Le travail en réseau (avec des approches différentes), le partage d’expériences permettra aux acteurs d’être les plus réactifs possibles et d’être capables d’accompagner les fermes biologiques dans un contexte d’aléas, ou encore de s’emparer de nouvelles questions…

Le partenariat et le cadrage du projet sont actuellement en cours de finalisation, mais nous vous présentons ici les grandes lignes du dossier.

Quels enjeux pour le projet BioRéférences 22-28 ?

Dans un contexte d’évolution (cahier des charges, PAC) d’aléas climatiques et économiques (flambée des prix…), de loi Egalim et de recherche de souveraineté alimentaire à des échelons plus locaux, les différents acteurs du Massif Central (conseillers, aval, élus…) ont besoin de chiffres, de repères mais aussi de témoignages et de veille.

Aussi, ce projet répond à deux objectifs :

  • accompagner les élevages ruminants bio dans un contexte changeant ;
  • favoriser les adaptations des systèmes et des filières d’élevages ruminants bio.

 

Il s’articule autour de trois actions :

  • Construire des références robustes pour accompagner les élevages dans un contexte changeant
  • Echanges et mise en perspective afin de favoriser les adaptations des systèmes et des filières
  • Piloter, communiquer et valoriser

Quelles actions menées ?

Pour cela, un important réseau de 60 fermes environ sera suivi en bovin lait, bovin viande, ovin lait, ovin viande et caprins ainsi qu’une dizaine de de fermes diversifiées avec d’autres ateliers animaux ou végétaux en plus de l’atelier herbivoreUne veille sur le terrain et en lien avec la Recherche et Développement sera également menée autour des pratiques et systèmes particulièrement intéressants ou s’adaptant aux aléas. Des focus seront aussi menés sur des questions clés pour ces élevages.

Enfin, des échanges et mises en perspective des résultats auront lieu avec une entrée filière (amont-aval) et en groupe interfilière.

La dernière action permettra le bon déroulement du projet et de favoriser l’accès aux références à tous les acteurs concernés en bio ou non. L’idée est ici de renforcer ce volet communication et valorisation tout au long du projet en ne négligeant aucun canal de diffusion. On veillera ici à montrer des exemples de systèmes performants : facteurs clés de réussite, leviers d’action et points de vigilance pour que les autres éleveurs puissent faire évoluer leur système. Un jumelage avec des EPL du Massif Central et l’enseignement supérieur est prévu pour renforcer le transfert auprès des apprenants.

De nombreux résultats attendus

Ce projet permettra de produire des références technico-économiques, des références fourrages, des référentiels sur les prix (prix des produits, aides primes, prix des intrants), coûts de production et prix de revient, des cas-types, cas concrets, portraits, vidéos, des trajectoires (sur la conversion, ou pour mieux caractériser une évolution de stratégie, des tactiques de fonctionnement par rapport à certains aléas…), des synthèses annuelles et pluriannuelles (analyse pour chaque filière et en interfilière), le tout sur site internet dédié.

Les résultats attendus du projet sont les suivants :

  • mise en avant des points clés de réussite et de résilience des élevages ruminants bio dans un contexte changeant,
  • meilleure connaissance des systèmes ruminants bio diversifiés, des interactions entre ateliers et des conditions de réussite
  • éclairages intéressants sur les stratégies et pratiques remarquables, permettant notamment de s’adapter aux aléas ou particulièrement innovantes…et transfert de connaissances au sein du collectif et au-delà
  • des espaces d’échanges amont-aval
  • un appui à la contractualisation (prix de revient, coût de production…)
  • construction de messages clés, vision prospective, réflexion de sur de nouveaux questionnements
  • intelligence collective


Depuis plus de 10 ans, le Pôle Bio Massif Central et ses partenaires produisent des références en élevage ruminant au service des acteurs de l’AB sur notre territoire. Ces références sont utilisées au quotidien par les conseilleurs pour les agriculteurs (simulations de conversions, d’installation, sensibilisation, accompagnement de producteur (bio et non bio) en recherche de performances, accompagnement de projets collectifs.

Elles sont également utilisées pour répondre à des enjeux d’actualité (utilisation de cas-type pour faire de la prospective, chiffrage de coût d’aliments, appui à la contractualisation avec les prix de revient et coût de production dans le cadre de la loi Egalim, sauvegarde de collecte bio…etc).

« Le suivi de fermes nous permet de construire une intelligence collective et d’être réactifs aux demandes d’accompagnement des éleveurs [...] Intérêt encore plus marqué (de faire des références) car les choses se complexifient »

Véronique BOUCHARD,
Chambre d'agriculture du Rhône

« Sans références, comment faire ce travail d’accompagnement ? »

Marie Claire PAILLEUX,
Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme