2021 : Les BioThémas de retour au Sommet de l’Elevage

C’est non sans un plaisir partagé que l’équipe organisatrice – le Pôle Bio Massif Central et l’Itab –, les intervenants et les participants des BioThémas ont pu se retrouver en chair et en os les 6 et 7 octobre 2021 à l’occasion du Sommet de l’Elevage, après une édition 2020 exclusivement en webinaire. Une formule mixte présentiel/distanciel était proposée cette année pour que ceux qui ne pouvaient faire le déplacement ne soient pas en reste. Une demi-journée était dédiée aux monogastriques (porcins) et une autre aux ruminants.

Une demi-journée dédiée à la filière porcs bio : de la castration aux recommandations pour la conduite d’élevage

Mercredi 6 octobre, Antoine Roinsard (Itab), Samuel Frois (FNAB), Valérie Courboulay (IFIP) et Stéphane Ferchaud (INRAE) ont présenté plusieurs travaux sur l’élevage porcin biologique. En guise d’introduction, un « flash info » a permis de prendre connaissance des derniers chiffres de la filière en France, ainsi que des évolutions réglementaires en cours ou à venir. Suite à cela, de premiers résultats de travaux ont été présentés sur l’élevage de mâles entiers et les pratiques alternatives de castration des porcs, dans un contexte où il ne sera bientôt plus possible de castrer les porcelets bio sans anesthésie (projet Casdar Farinelli).

Stéphane Ferchaud, ingénieur d’étude Inrae a ensuite présenté la station expérimentale Porganic, à Rouillé dans la Vienne, les principales études qui y sont menées, notamment en lien avec la gestion des truies et l’élevage de mâles entiers, et les résultats qui y sont obtenus. Enfin, la valorisation des fourrages en élevages porcins a été abordée. Au menu : enrubannage de luzerne à l’engraissement (projet Sécalibio) et pâturage de fourrages riches en protéines pour des porcs en finition (projet OK-Net Ecofeed).

Clôture des BioThémas 2021 par une demi-journée consacrée aux ruminants lait et viande

Jeudi 7 octobre, les porcins ont laissé la place aux ruminants, et tout d’abord aux bovins laitiers, avec une étude sur les impacts d’aléas climatiques sur les systèmes biologiques présentée par Yannick Péchuzal (Institut de l’Elevage), réalisée dans le cadre du projet AP3C et mobilisant les références issues de BioRéférences. Jean-Pierre Monier, de la Chambre d’agriculture de la Loire, a enrichi cette intervention par des exemples d’adaptations mises en place par des éleveurs

La filière bovine allaitante a ensuite été abordée à travers un état des lieux de la production de mâles issus des élevages bio français, chiffres du projet Casdar Proverbial commentés par Eva Groshens (Institut de l’Elevage). Les fiches filières dédiées au conseil construites par l’équipe du projet BioViandes ont été présentées par Myriam Vallas (Pôle Bio MC) avant un point d’actualités sur l’évolution de la réglementation réalisé par Catherine Experton (Itab) et Jean-François Deglorie (Forébio). 

Pour finir, une partie de l’équipe-projet du Casdar RevABio, dédié à l’élevage ovin allaitant biologique, a pris la parole pour présenter les travaux réalisés et résultats obtenus dans le cadre de ce projet : coûts du système d’alimentation (Marie Miquel, Institut de l’Elevage), observatoire national de la production d’agneaux bio 2020 (Jean-François Deglorie, Commission bio InterbevForebio), vision des opérateurs économiques sur cette filière et leviers pour une meilleure adéquation offre/demande (Cassandre Matras, Institut de l’Elevage) et combinaisons de systèmes d’élevage ovins pour répondre à la saisonnalité de la demande et leurs conséquences sur la performance économique et environnementale globale (Marc Benoit, Inrae).

Vous pouvez voir ou revoir ces interventions en cliquant ici