Le réseau Mélibio

L’enjeu de Mélibio est d’accompagner, sur le Massif central (MC), les éleveurs, en priorité en agriculture biologique, dans leur quête d’autonomie et de sécurisation de leurs systèmes fourragers face aux aléas, notamment climatiques. Or, l’autonomie passe très souvent par la mise en culture de fourrages et par une réflexion sur la place de ces cultures au sein du système fourrager.

Ce projet s’appuie sur la notion d’optimisation écologique du système fourrager. Cette approche est écologique car l’augmentation de la production d’herbe et la résilience du système fourrager sont obtenues par l’introduction de plus de diversité végétale cultivée, complémentaire des ressources naturelles utilisées. Ainsi, prairies temporaires semées en mélange (Prairies à Flore Variée, PFV), et cultures annuelles pâturées ou récoltées en fourrage (Cultures Fourragères Annuelles, CFA) viennent compléter l’offre de fourrage des prairies permanentes et des parcours.

Accompagner cette diversification est un défi pour les chercheurs et les conseillers. En effet, les connaissances existantes sont souvent liées à la simplification et à la standardisation des agrosystèmes, alors que l’AB, ou encore l’élevage à base d’herbe, majeur sur le Massif central, opèrent une diversification pour stabiliser un niveau de production satisfaisant sans recourir aux intrants. Par ailleurs, il convient de mettre en place des solutions/outils visant à renforcer la résilience des systèmes fourragers face au changement climatique. Il devient alors indispensable d’identifier ou de produire les connaissances et les savoir-faire nécessaires à cette diversification, de les diffuser mais aussi de favoriser durablement la co-construction de solutions techniques adaptées localement, en lien étroit avec les producteurs.

En savoir plus sur le projet Mélibio